Comment bouturer ses plantes d’intérieur

Il y a plusieurs techniques pour bouturer ses plantes d’intérieur, mais ma préférée (et celle que je trouve la plus simple) est le bouturage en eau. Avec les quelques conseils qui suivent, vous allez voir que bouturer vos plantes pour pouvoir les partager avec vos amis ou remplumer une plante dégarnie à la base est un jeu d’enfant.

Les contenants

Pour le bouturage en eau il vous faut trouver un contenant pas trop grand par rapport à la bouture, et de préférence opaque. J’ai plein de contenants transparents pour des boutures qui prennent facilement, mais avec un contenant opaque les racines apparaissent plus vite. Pour les boutures qui sont plus compliquées il y a un plus grand taux de réussite dans un contenant opaque.

J’ai eu quelques tiges de pothos n’joy qui ne faisaient pas du tout de racines dans un petit vase transparent, pourtant le pothos est une plante facile à bouturer mais les feuilles étaient très blanches avec peu de parties vertes qui pouvaient capter la lumière. Je les aient passées dans un petit vase opaque et les racines ont commencé à apparaître 1 semaine après.

Comment couper la tige

Le plus compliqué à mon sens dans le bouturage, c’est de savoir où couper sur la plante. Pour la plupart des plantes il ne suffit pas de couper une feuille et de la mettre en eau pour que les racines apparaissent. D’ailleurs parfois des racines apparaîtront quand même mais aucune nouvelle tige ne poussera, même si vous replantez votre feuille en terre. En réalité il faut souvent couper sous un nœud.

Pour couper sous un nœud, il faut couper entre deux feuilles (les feuilles partent des nœuds). Sur certaines plantes comme les monstera ou les pothos, on peut également trouver les nœuds en regardant là ou les racines aériennes apparaissent.

Une fois la tige coupée, il faut également couper la première feuille pour ne pas qu’elle soit en contact avec l’eau puisqu’on va mettre la bouture dans l’eau jusqu’au nœud (c’est à cet endroit que les racines apparaissent). On évite ainsi que la feuille trempe dans l’eau et pourrisse. Parfois je coupe même les deux premières feuilles pour que les deux nœuds consécutifs soient dans l’eau, pour avoir plus de chances que les racines apparaissent à l’un de ces deux endroits.

Pour certaines plantes il n’y a pas de nœuds sous lesquels couper, il suffira de mettre une tige dans l’eau pour la faire bouturer (par exemple une tige d’oxalis).

Boutures compliquées

Certaines boutures peuvent mettre du temps à créer des racines. Pour ces boutures là il faut être patient, tant que la tige ne pourrit pas il faut la laisser en eau car les racines peuvent arriver au bout de longues semaines. Si la tige commence à pourrir, là il ne sert à rien de la laisser dans l’eau (surtout si d’autres tiges sont dans le même pot, ça risque de les faire pourrir aussi). Il faut savoir que toutes les tiges ne marcheront pas forcément, le mieux c’est d’en mettre 2-3 de la même plante pour être sûr qu’au moins une tige fasse des racines.

Ce qui marche bien chez moi, c’est de mettre une tige d’une plante qui se bouture facilement (chez moi c’est les tiges de misère) avec un tige qui met plus de temps: les tiges qui vont raciner en premier vont dégager des hormones qui favorisent l’apparition de racines et vont aider les boutures compliquées. Ça a été flagrant chez moi, à chaque fois que quelque chose avait du mal à faire des racines, j’ai rajouté une tige de misère dans l’eau et les racines apparaissaient rapidement sur mon autre tige.

Pour cette raison il faut faire attention à ne pas mettre trop d’eau dans le vase pour éviter de trop dissoudre ces hormones, et également pour éviter la pourriture. Seule la partie d’où vont apparaître les racines doit être dans l’eau.
Attention tout de même à changer l’eau de temps en temps si des boutures mettent plusieurs semaines à faire des racines. En changeant l’eau vous apportez à nouveau de l’oxygène et vous empêchez la pourriture d’apparaître.

Il existe également de l’hormone de bouturage en poudre dans le commerce, mais je n’ai jamais testé pour mes boutures en eau. A chaque fois que j’en ai entendu parler, c’était surtout pour des boutures que l’on plaçait directement dans la terre sans les faire raciner d’abord dans de l’eau.

planter sa bouture

Une fois que votre tige à fait des racines, vous allez pouvoir la planter en terre. J’attends que les racines fassent 2-3cm pour replanter mes boutures (en fonction de la taille de la plante), car je n’aime pas laisser les boutures trop longtemps dans l’eau. Pour la replanter rien de plus simple, je prends un petit pot pour ne pas qu’elle soit perdue dans un pot trop grand (elle ferait alors des racines pendant des mois sans faire de nouvelles feuilles et pourrait s’épuiser) et je rajoute un terreau spécial semis et bouturage (c’est un terreau léger qui va laisser les racines grandir plus facilement).

Comme les racines ont grandit dans l’eau, je ne laisse pas le terreau sécher complètement entre deux arrosages pour ne pas que ça fasse un choc à la plante qui a l’habitude de l’humidité. Après environ 1 mois, j’espace les arrosages comme je fais avec la plante mère.

Ne vous inquiétez pas si votre nouvelle petite plante ne grandit pas tout de suite en apparence, en réalité elle est entrain de créer son système racinaire avant de créer de nouvelles feuilles.

D’autres façons de bouturer

Lorsque j’ai voulu bouturer ma chaîne de cœurs, j’ai eu beaucoup de tiges qui pourrissaient en eau au lieu de faire des racines. J’ai voulu tester une nouvelle façon de faire pour avoir un meilleur taux de réussite.

J’ai donc séparé une tige en petits morceaux, en coupant entre les nœuds et en ne gardant qu’une feuille à chaque fois. J’ai ensuite planté chaque bout de tige avec le nœud dans du terreau, en ne laissant que la feuille dépasser. Et j’ai fait en sorte que le terreau reste humide le temps que les tiges fassent des racines (en laissant un peu d’eau stagner dans le cache pot).

Ensuite je me suis rendu compte qu’elles commençaient à faire des racines lorsque je les arrosaient, les feuilles ne « bougeaient » plus quand le niveau de l’eau montait dans le pot, ce qu’elles faisaient au début. Puis j’ai vu des tiges repartir et j’ai espacé un peu plus les arrosages, puisque la chaîne de cœurs n’aime pas avoir les pieds dans l’eau. J’ai aussi utilisé la même technique pour un peperomia, et j’ai trouvé que ça allait un peu plus vite que quand je le bouture en eau.

Un type de plantes que je ne bouture pas sont les alocasia, ce qui est sûr c’est que personne n’a envie de couper son alocasia pour en faire une bouture, et je ne sais même pas si ça marcherait. En rempotant votre alocasia vous pouvez trouver des petites bulbilles accrochées aux racines, c’est en prélevant ces bulbilles et en les plantant que vous pourrez obtenir des petites alocasia.

N’hésitez pas à me poser des questions si vous voulez en savoir plus sur le bouturage en général, ou sur le bouturage d’une plante spécifique. Je bouture tellement de plantes différentes que je commence à voir lesquelles sont les plus simples ou non. Et dites-moi si vous aussi vous avez l’habitude de bouturer vos plantes!

2 commentaires sur “Comment bouturer ses plantes d’intérieur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s